Depuis le 12 décembre 2003, les métiers d’art sont officiellement inventoriés et réglementés par arrêté.
Nul ne peut de sa propre autorité, s’intituler « artisan d’art ». Il faut pour cela être à la fois inscrit au répertoire des métiers et avoir justifié de sa qualification, remplissant des conditions de savoir-faire et d’expérience. Cette reconnaissance officielle est nominative. Elle concerne une ou plusieurs des quelques 260 activités précisées dans le décret d’application actualisé du 25 décembre 2015. Certains métiers dont l’œuvre est éphémère (métiers de l’alimentation, de la coiffure, du travail des fleurs fraîches) ne sont pas concernés par cette distinction exclusivement réservée à des productions durables.

Depuis déjà longtemps, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Lozère a mis en place une démarche « Métiers d’art », souhaitant ainsi apporter un soutien particulier à ces artisans souvent mis en avant lors de manifestations. Ils sont en effet, à la fois la vitrine esthétique de l’artisanat et la part créatrice de notre secteur. Plus que d’autres, ils touchent aux matériaux, aux formes, aux couleurs mettant en œuvre technique et savoir-faire au service de leur imagination.

Cette deuxième édition actualisée de l’annuaire des 69 artisans d’art lozérien, réalisée par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, grâce à la participation du Conseil Départemental de la Lozère, est une nouvelle action qui vient compléter près de 30 ans de travail de fond en faveur de ce secteur.

Elle témoigne de la variété des métiers exercés sur notre territoire et du degré de qualité de celles et ceux qui les exercent avec passion.

Pour le consulter : http://fr.calameo.com/books/004354378e0185f3f84cd